Lancement officiel des opérations de bandes pare-feu dans le département de Bermo – région de Maradi.

Lancement officiel des opérations de bandes pare-feu dans le département  de Bermo – région de Maradi.

La gestion de ressources pastorales, notamment celle ressources naturelles (pâturages
herbacé et aérien) constitue une des conditions séné qua non pour garantir un
développement durable de l’élevage dans un pays sahélien comme le Niger. Pour assurer une
meilleure gestion de ces ressources, plusieurs actions devant permettre la protection et la sauvegarde du
couvert végétal sont nécessaires. Entre autres actions mises en œuvre, le pare-feu occupe une place
prépondérante. Conscient de cela, le Projet Régionald’Appui au Pastoralisme au Sahel, PRAPS II, a inscrit la
réalisation de pare-feu parmi ses principales actions devant lui permettre de contribuer efficacement à une
meilleure gestion de ressource naturelle au Niger. C’est ainsi que le Projet PRAPS organisa, sous le haut patronage du Ministre de l’élevage, le vendredi 21 octobre 2022 le lancement national des opérations des bandes pare-feu dans le département de Bermo qui est une des zones pastorales par excellence au Niger. Rappelons qu’au cours de ce lancement plusieurs discours des autorités locales dont celui du Maire de la commune de Bermo, préfet du département de Bermo, Président du conseil régional de Maradi et gouverneur de la région de Maradi ont été prononcés. Dans leurs discours, chacune des autorités a eu às notifier sa reconnaissance à l’endroit du PRAPS, pour avoir initier et réaliser cette action qui vise essentiellement la protection des pâturages contre le feu de brousse.Enfin, dans son discours de lancement, le ministre de l’Élevage Porte-Parole du gouvernementa souligné les importants dégâts qu’engendrent les feux de brousse sur le potentiel fourrager et la faune sauvageaux « grandes dames » des communautés pastorales. En outre, le ministre a tenu aussi à remercier les responsables du projet PRAPS avant de lancer un vibrant appel aux projets œuvrant dans le sous-secteur de l’élevage d’entreprendre des actions similaires du projet PRAPS.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.